BYHome

Posté le par

Le projet BYHome a été lancé par RAZAM.CH en novembre 2020. 

Une profonde crise politique a débuté en Biélorussie en août 2020, après des élections présidentielles « volées ». En raison des persécutions et des répressions gouvernementales, de nombreuses personnes actives en faveur de la démocratie ont été contraintes de quitter leur pays, souvent avec leur famille, laissant parfois un ou deux membres de leur famille derrière eux, emprisonnés pour des raisons politiques. 

À la fin de l’année 2021, le nombre de Bélarussiens relogés pour des raisons politiques en Pologne a déjà atteint 150 000, en Lituanie 20 000 et en Ukraine 50 000.

Les réfugiés biélorusses sont à la recherche de n’importe quel emploi et tentent de s’adapter à leur nouvelle situation de vie par leurs propres moyens. Cependant, ils ont souvent besoin d’une aide financière, par exemple pour payer leur loyer, surtout au début pour les familles avec des enfants.

Le projet ByHome vise à fournir des ressources couvrant le loyer du logement pendant trois mois, avec une extension possible jusqu’à six mois ou jusqu’à ce que la famille soutenue trouve sa propre source de revenu stable et suffisante.

Grâce aux contributions régulières et ponctuelles des donateurs du projet BYHome, nous avons déjà pu aider 17 familles avec des enfants de 0 à 18 ans, pour la plupart en Pologne. 

Nous avons établi des contacts directs avec toutes ces familles et sommes donc en mesure de suivre immédiatement l’évolution de leur situation et de décider de la poursuite ou de l’arrêt de notre soutien financier. En raison du risque de nouvelles persécutions, nous avons tendance à ne pas divulguer les noms et les photos de la plupart des participants à notre projet.

Notre partenaire de projet en Pologne est la Fondation HUMANOSH. La Fondation recherche des logements, conclut des contrats de location et organise des transferts d’argent ciblés de RAZAM.CH.

Nous sommes reconnaissants à nos fiduciaires réguliers et à ceux qui font des dons ponctuels.

Ensemble, nous pouvons faire plus !