BYHome

Posté le par

Le projet BYHome de l’association bélarusso-suisse RAZAM.ch a été lancé en novembre 2020.

En raison de la situation au Bélarus avant et après les élections présidentielles, de nombreuses personnes ont été victimes de répression et de persécution et ont été forcées de quitter le pays à la recherche d’un asile pour elles-mêmes et pour leurs familles.

La Pologne, en tant que pays voisin, est l’une des principales destinations où des milliers de citoyens bélarusses sont partis depuis août 2020. Le nombre de demandes d’asile politique a été plus de 8 fois supérieur à celui du premier semestre 2020. Les Bélarusses cherchent un emploi et essaient de s’adapter de manière indépendante au nouvel environnement sûr, mais surtout au début, ces personnes ont besoin d’aide pour payer leur logement.

Grâce aux dons réguliers et ponctuels, le projet BYHome permet de payer le loyer des familles qui ont besoin d’un soutien. Au départ, nous assurons trois mois de loyer avec une prolongation possible jusqu’à six mois – jusqu’à ce que la famille bénéficiaire dispose de ses propres revenus stables pour couvrir ses frais de subsistance.

Le partenaire du projet en Pologne est la Fondation HUMANOSH, qui assure la recherche d’un appartement, la conclusion des contrats de location et le transfert ciblé de fonds de RAZAM.CH.

Actuellement, nous aidons quatre familles avec des enfants âgés de 2 à 16 ans.

  • La première famille avec deux enfants que nous avons accompagnée est partie à cause des détentions illégales répétées du père et de la menace de son emprisonnement prolongé. Ils attendent la naissance de leur troisième enfant prochainement.
  • Deux enfants ont quitté le Bélarus avec leur grand-mère parce que leurs parents sont en détention.
  • Les parents de trois enfants ont dû partir en raison de la menace d’arrestation et de privation de droits parentaux.
  • La mère et son fils ont déménagé en Pologne après que les policiers ont enfoncé la porte de leur appartement en raison de leur participation à une manifestation pacifique.

Nous sommes en contact direct avec les familles, et nous pouvons suivre directement les changements dans leur situation de vie et décider de poursuivre ou de terminer leur tutelle.

Nous nous soucions de ces personnes et voulons les soutenir pendant une période

d’adaptation particulièrement difficile dans un autre pays.

Nous sommes très reconnaissants à nos supporters réguliers et à ceux qui font des dons ponctuels.

Ensemble, nous pouvons faire plus!