Communiqué sur les nouvelles vagues de répression au Belarus

Forch, le 15 juillet 2021

Le 14 juillet 2021, des arrestations massives de défenseurs des droits humains et de militants d’organisations publiques, des perquisitions et des pogroms dans leurs bureaux et leurs domiciles privés ont eu lieu partout au Bélarus. Les poursuites pénales, politiquement motivées ont été engagées. Les dirigeants et les activistes du Centre des droits de l’homme Viasna, de l’Association bélarusse des journalistes, du Front populaire bélarusse, du Syndicat bélarusse libre  et d’autres nombreuses organisations qui défendent pacifiquement les libertés civiles fondamentales, ont été arrêtés. Les détentions et le harcèlement se sont poursuivis aujourd’hui, le 15 juillet.

Nous constatons avec regret que les autorités de la République du Bélarus poursuivent  la voie de la création d’un régime totalitaire basé sur la violence et la répression, et qui représente une menace pour la stabilité et la sécurité en Europe.

Nous appelons les autorités de la Suisse, des pays européens et de la communauté internationale à répondre efficacement aux actions des autorités bélarusses, tout d’abord, à prendre toutes les mesures possibles pour aider ceux qui sont soumis à la répression dans le pays et créer des opportunités pour leur déplacement vers des pays où ils ne seront  pas en danger.  Il est temps de faire preuve d’une réelle solidarité avec ceux qui s’opposent à la dictature.

Association RAZAM.CH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *