Solidarité avec le Bélarus le 07 mars 2021

La chef des droits de l’ONU, Michelle Bachelet, a récemment présenté son rapport au Conseil des droits de l’homme confirmant que la répression systématique contre tous les opposants au régime au Bélarus se poursuit après l’élection présidentielle contestée de 2020. Plus de 33 000 personnes ont fait l’objet d’arrestations et de détentions. Les gens sont sévèrement punis pour avoir participé à des manifestations pacifiques, pour avoir exprimé un désaccord avec l’État sur les réseaux sociaux, pour avoir lu des livres dans le train, pour avoir des couleurs «incorrectes» des fenêtres ou des vêtements, ou pour danser…

Les exemples d’arbitraire et de décisions judiciaires disproportionnées sont un autre signe de répression : les participants à un spectacle de danse à Brest ont été condamnés à 2,5 ans d’emprisonnement; journalistes Katerina Bakhvalova et Daria Tchoultsova – à 2 ans de prison; La journaliste Katerina Borisevitch a été condamnée à 6 mois de prison uniquement pour avoir fait son travail. Et enfin, n’oublions pas la citoyenne biélarusse-suisse Natalia Hersche, dont l’appel contre une peine de deux ans et demi de prison pour retrait présumé d’une cagoule a été récemment rejeté.

Aujourd’hui, le Bélarus est un leader absolu du nombre de prisonniers politiques, qui s’élève à 263 personnes.

Ce dimanche, nous nous rassemblerons sur la place des Nations à Genève, pour exprimer notre solidarité avec le peuple bélarusse au nom des femmes poursuivies, des mineurs, des grévistes, des journalistes, des médecins, des retraités, des personnes handicapées qui ont été intimidés, harcelés ou persécutés par les autorités bélarusses.

Rejoignez-nous le 07 mars 2021 à 15h00, à Place des Nations : venez en couleurs rouge et blanc, apportez des fleurs, et montrez votre #flowerpower au nom de la vérité et de la liberté!

#freeBelarus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *