Une marche de soutien aux athlètes bélarusses s’est tenue à Lausanne

A l’initiative de BSSF, l’association RAZAM.CH, constituée le 25 août 2020, par la communauté biélorusse en Suisse organise une marche le 23 octobre 2020.

Action de solidarité à Lausanne, le 23 octobre 2020

Des centaines de milliers de personnes à travers le Bélarus sortent dans les rues et manifestent pacifiquement depuis le 9 août pour protester contre les élections frauduleuses et la violence, la mort de manifestant, les emprisonnements.

Plus de 900 athlètes ont signé une lettre ouverte demandant d’arrêter la violence et de tenir de nouvelles élections équitables.

En le faisant, les athlètes du ils ont agi dans l’esprit des principes olympiques, proclamant pour l’objectif de l’Olympisme de mettre le sport au service du développement harmonieux de l’humanité, la création d’une société pacifique qui prend soin de la préservation de la dignité humaine. Les autorités sportives bélarusses ont réagi en faisant pression sur ces athlètes pour qu’ils retirent leurs signatures. De nombreux athlètes et entraîneurs célèbres qui ont refusé de le faire ont été licenciés ou ont été soumis à des pressions psychologiques et à d’autres formes de violence personnelle de la part des autorités et des responsables sportifs.

Marche de solidarité à Lausanne, le 23 octobre 2020

Le 5 octobre la Fondation bélarusse de solidarité sportive, fondée par des athlètes bélarusses en août 2020, et l’Union libre des athlètes bélarusses ont envoyé une lettre officielle au Comité international olympique, en soulignant les violations des droits des athlètes et de la Charte olympique par le Comité national olympique de la République du Bélarus, qui est présidé par Alexandre Lukashenka et l’un de ses fils.
Cela a incité Thomas Bach, le président du Comité international olympique, à exprimer sa vive inquiétude face aux plaintes des athlètes bélarusses et à toute prétendue pression politique indue exercée par les responsables sportifs bélarusses. Le CIO enquête actuellement sur les allégations d’athlètes bélarusses.De grandes équipes sportives et des athlètes individuels de premier plan se sont également joints aux manifestations.

En attendant, les répressions se poursuivent et les athlètes bélarusses appellent à une action urgente le CIO et d’autres associations et fédérations sportives internationales et nationales.

A l’initiative de BSSF, l’association RAZAM.CH, constituée le 25 août 2020, par la communauté biélorusse en Suisse organise une marche le 23 octobre 2020. Les participants se sont rassemblés à 15:30 devant le Musée Olympique à Lausanne pour se rendre au siège du Comité International Olympique et lui remettre une demande formelle d’aide et de soutien au monde sportif bélarusse. Аprès la manifestation, les délégués de Razam.ch ont été invités par le CIO pour un meeting. Les délégués ont remis en main propre leurs lettre ouverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *